Catégories
Article Français

Les morts-vivants

Article publié par Margaux CHARRETIER le 29/10/2020

Nous avons tous déjà croisé un « mort-vivant » dans notre vie, que ce soit à travers un déguisement, à l’écran ou à 7 heures du matin dans le métro. Mais d’où nous viennent les éléments les plus connus de la pop culture à ce sujet ?

Zombies ou morts-vivants ?

Pour commencer, il nous faut connaître la différence entre les zombies et les morts-vivants. Le zombie trouve son origine dans la culture Haïtienne, et est bien souvent lié au Vaudou et ses sortilèges. Selon des croyances, un zombie serait une victime potentielle, et aurait perdu sa conscience, le rendant corvéable à merci. Il serait donc une « chose » sans conscience ni humanité, n’ayant plus aucune identité, violent envers les êtres humains, parfois assoiffé de chair et de sang et dont le mal est extrêmement contagieux.

Un mort-vivant est en réalité totalement différent d’un zombie, puisqu’il s’agit seulement d’une appellation littérale : c’est un mort qui continue à s’animer. Chez les morts-vivants, nous retrouvons deux catégories : les cadavres réanimés et les esprits. À savoir que lorsqu’ils se réaniment, cela peut être de leur propre volonté ou non. Un mort-vivant est en fait plongé dans un état entre la vie et la mort et n’aurait donc aucune identité. Mais attention, il y aurait deux sens dans l’état de mort-vie. 

En effet, d’un côté nous trouvons les personnes ayant bien eu une vie et qui sont devenues par la suite des morts-vivants à cause d’un évènement particulier (vampires, goules, …) et de l’autre côté figurent les personnes décédées mais revenues à la « vie » suite à de la magie (momies, fantômes …). Ces facultés surnaturelles permettent aux morts-vivants de ne rien ressentir (douleur physique ou émotionnelle, fatigue, …) mais cela les amène à une hostilité conséquente envers les humains.

Rappelons-nous donc que tous les zombies sont des morts-vivants mais que tous les morts-vivants ne sont pas des zombies.

Les morts-vivants dans nos vies

Dracula -Bram Stoker (1897)

Dans la culture populaire, tout le monde pourrait citer au moins un type de morts-vivants. Mais comment ont-ils pu prendre autant de place ? Pendant longtemps, les histoires étaient transmises par oral, donc seul un cercle « réduit » de personnes pouvaient les entendre. Mais c’était sans compter sur Bram Stoker au XVIIIème siècle avec son roman Dracula. Ce n’était pas le premier à écrire au sujet des morts-vivants, mais son roman eut tant de succès que son livre est devenu l’événement charnière de la popularisation de ce sujet.

Pour les zombies, leur popularisation se fait quant à elle, un peu plus tard, lorsque les États-Unis occupent Haïti de 1915 à 1934. C’est à cette occasion qu’ils font leur entrée dans le patrimoine culturel américain.

Petit à petit, de plus en plus de types de morts-vivants sont apparus, sous plusieurs formes, avec différentes personnalités, des visuels différents… Ils font partie de notre vie de tous les jours grâce aux dessins animés pour enfants, comme Hôtel Transylvanie, aux films d’horreur ou même de romance, aux séries, aux jeux vidéo et même aux jeux de rôles comme Donjons et Dragons.

En tous cas, une chose est sûre, les morts-vivants n’ont pas fini de nous faire frissonner !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *