Catégories
Article Français

Les relations internationales des États-Unis

Article publié par Aïcha NDIAYE le 05/10/2021

Le 20 Janvier 2021 a été marqué par l’investiture de Joe Biden le 46ème président des États-Unis d’Amérique et de sa vice-présidente Kamala Harris. Il s’agit de la première femme à occuper ce poste.

 L’élection de Biden se présente comme un nouvel espoir pour les USA qui ont longtemps joué le rôle de Première puissance mondiale, mais aujourd’hui n’assistons-nous pas à un déclin de cette superpuissance ? 

Une ancienne colonie

Pour mieux comprendre la position des USA, il faut remonter dans le temps. En effet, la puissance que nous connaissons aujourd’hui n’a pas toujours été comme telle. N’oublions pas, il fut un temps où les États-Unis étaient une colonie anglaise, qui a obtenu sa décolonisation avec l’appui de la France qui voulait affaiblir l’Angleterre. De ce fait, 1823 représente une date très importante dans l’histoire de ce pays, le président Monroe déclare notamment : « L’Amérique aux américains », cette doctrine résulte d’une guerre des États-Unis contre l’Angleterre. Les anglais débarquent, prennent Washington et brûlent la moitié de la ville. Pour les américains, le monde extérieur est un danger dont il faut s’éloigner.

Cette doctrine Monroe durera de 1823 à 1917. Nous sommes en pleine guerre mondiale et les États-Unis se sentent redevable envers la France, d’où naîtra la phrase: « La Fayette nous voilà ». Ils participent alors à la Première Guerre Mondiale et permettent aux alliés de remporter la guerre. La société des Nations (SDN) est créée, mais les États-Unis, instigateurs de cette idée, décident de ne pas la rejoindre et ainsi de poursuivre dans leur isolement. Celui-ci  va perdurer jusqu’en 1941 : Pearl Harbor, une de leurs bases dans le pacifique, est attaquée par les japonais. Cette date marque officiellement la fin de l’isolement pour les États-Unis. Ils entrent dans la Seconde Guerre Mondiale et  vont y jouer un rôle très important en libérant notamment de nombreux pays sous domination allemande. 1945, fin de la guerre ; l’Europe est affaiblie, mais deux puissances s’en sortent vainqueurs : les États-Unis et l’URSS.

Un monde bipolaire apparaît, deux puissances aux idéologies totalement différentes se lancent dans la conquête du monde.

La "guerre froide"

Cette guerre froide va durer de 1947 à 1991, et engendre un affrontement indirect entre les deux superpuissances à travers des guerres telles que la guerre de Corée, la crise de Berlin, la crise de Cuba, le Canal de Suez, la guerre du Vietnam et bien d’autres.

Finalement, le 26 Décembre 1991, Gorbatchev annonce la fin de l’URSS, faisant ainsi des USA la première puissance mondiale. D’après Francis Fukuyama, il s’agit de la fin de la guerre. Il annonce également “qu’à partir de ce jour, nous vivons tous dans un monde de paix, sans guerre“. Mais le 11 Septembre 2001, les USA sont frappés par une attaque terroriste, cette date va marquer un nouveau départ pour les relations internationales.

De l’autre côté du globe, la Chine se développe petit à petit, grâce aux quatre modernisations de Deng. Elle s’ouvre au reste du monde et développe son économie en tissant des relations commerciales avec le reste du monde. De cette façon, la Chine va progresser et se hisser comme la première puissance économique mondiale. D’après les rapports du FMI de 2014, l’économie américaine est évaluée à 17,4 trillions de dollars alors que celle de la Chine est évaluée à 17,6 trillions de dollars. C’est une première, les USA sont désormais en seconde position. Cette baisse de l’économie américaine s’explique par le fait qu’en 2008, le monde a été touché par une sévère crise économique, la crise des Subprimes, qui a débuté aux USA et qui a lourdement impacté l’économie du pays. Pourtant, pour une grande majorité, les USA restent et demeurent la première puissance économique. Mais cela peut s’expliquer par le soft power des USA. En effet, ils ont su exporter leur culture partout dans le monde et se hisser en tant que leader. 

Rappelons notamment que les USA restent  la première puissance mondiale en ce qui concerne la puissance militaire. De fait, mieux vaut avoir les USA en tant qu’alliés qu’en tant qu’ennemis.

Trump au pouvoir

En 2016, les élections présidentielles se déroulent aux USA, et voient le candidat Donald Trump s’imposer. C’est la surprise pour de nombreuses personnes. Qui aurait cru un jour que cet homme puisse accéder à la présidence ? Issu du parti Républicain, il arrive avec une nouvelle perspective pour son pays. Les États-Unis ont toujours été au centre des relations internationales, mais avec Trump ce n’est plus le cas. Il décide de quitter les accords de Paris, souhaite quitter l’OTAN et réduit drastiquement son budget, une de ses promesses de campagne était notamment la construction d’un mur entre le Mexique et les USA. Il dissout l’ALENA et créé de nouveaux accords entre le Mexique, le Canada et les USA (AEUMC). Pour être bref, Trump est nationaliste, America First !. Nous pouvons alors faire allusion à la doctrine Monroe qui était dans ce même esprit. Une Amérique isolée en 2020 alors qu’elle a été depuis quelques années le centre de toutes les relations internationales, est-ce possible ? Le mandat de Trump est aussi marqué par une guerre commerciale. Sentant les avantages des USA menacés par la montée en puissance de la Chine, Trump applique des mesures douanières contre celle-ci. Cette dernière, accusant les USA de détériorer l’environnement du commerce international, choisit de riposter aux mesures américaines. Cette guerre commerciale durera 2 ans. Les USA autant que la Chine, en auront souffert.

Quelque temps après avoir trouvé un accord, le monde est marqué par une pandémie : le COVID-19. Une pandémie qui commença en Chine, plus précisément dans la ville de Wuhan. Cette pandémie bouleversa complètement  l’ordre mondial. « The Chinese Virus » clame Donald Trump, qui accuse la Chine d’en être responsable. Les USA sont particulièrement touchés par cette crise sanitaire, alors que la Chine, foyer de départ, s’en sort beaucoup mieux. Quelles lignes d’analyses peuvent en découler ? Comme en 1945, est-ce qu’à la fin de cette pandémie de nouvelles puissances vont-elles naître ? 

Est-ce le déclin des États-Unis ?

Aujourd’hui il reste difficile de répondre à ces questions. À ce jour, la situation des USA a encore changée. Comme nous le disions en début d’article, Donald Trump n’est plus président, les démocrates ont repris le pouvoir. Pouvons-nous ainsi espérer un changement ? Joe Biden et Kamala Harris représentent-ils un nouvel espoir ? Les USA resteront-elles toujours la première puissance  mondiale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *