Catégories
Article Français

Entreprendre en série et changer une industrie

Article publié par Rébecca FOSSA le 31/01/2021

Jeudi 14 janvier dernier, le Club Alma accueillait son premier conférencier de 2021 : Christian Jorge ; l’occasion de partager son histoire d’auto-entrepreneur plus qu’expérimenté… 23 ans après avoir co-fondé sa première entreprise, il cumule aujourd’hui 9 lancements de start-ups à son actif, dans des secteurs allant du design à l’e-commerce. Attelé depuis bientôt 2 ans à l’émergence d’Omie & Cie, il se lance à présent dans une disruption du modèle de distribution alimentaire industrielle…

Christian Jorge et l’entreprenariat

Christian Jorge est un parisien de 19 ans lorsqu’un premier projet de startup émerge dans son esprit. Bien que cette idée n’aboutisse pas, le premier pas est fait… et à seulement 22 ans, après deux années de faculté d’économie, il (co)fonde sa première entreprise : IDEO. 8 entreprises plus tard, il nous le dit sans détour : certaines ont fonctionné, d’autres non ; retenons que de chacune de ces expériences il aura su tirer des leçons. Créer une entreprise est une activité qu’il aime profondément. Bien que nous le qualifions aujourd’hui d’entrepreneur “en série”, il se présente également comme “business angel”, ou “investisseur providentiel” comme certains le traduisent. En clair, il soutient d’autres structures naissantes dans leur lancement et conquête de nouveaux marchés. Tous ces projets l’auront amené à naviguer entre les secteurs de la communication digitale, du e-commerce et de la technologie… Toutes ces choses qui lui paraissent importantes et dont il souhaite qu’elles aient un impact positif sur notre monde.

L’entreprise pour laquelle il est le plus connu est sans doute aujourd’hui Vestiaire Collective. Fondée en 2009, cette étoile de la marketplace est partie d’un constat simple : “Pourquoi tant de pièces de mode de luxe sont-elles reléguées au fond de nos penderies ? Pourrait-il y avoir un moyen de prolonger leur durée de vie en les remettant en circulation ?”. Un pari gagné, dont il nous confie son plus grand succès : l’arrivée à New York !

Ce début d’année marque le lancement d’Omie & Cie, entreprise fondée “en pleine conscience”, qui vise à modifier durablement notre modèle de consommation alimentaire. Fini les 100 références de sauces tomates en rayon, Omie propose de recevoir lors de tournées fixes une gamme de produits réduite mais pensée avec les producteurs.  Le but : assurer 100% de traçabilité et un prix juste, le tout en parfait accord avec les objectifs du développement durable. Ce projet pas des moins ambitieux nous montre le tournant qu’il a entrepris dans sa carrière, en cherchant à créer des entreprises d’impact respectueuses de tous. 

Devenir entrepreneur

Christian Jorge nous l’explique, devenir entrepreneur nécessite selon lui un certain profil: tout le monde n’en a pas la capacité. Car il faut du tempérament et de la résilience pour aborder cette aventure humainement intense, que cela soit par les risques financiers, l’influence sur votre vie privée, le rapport à l’échec ou encore votre confrontation personnelle à la prise de décisions difficiles.

« C’est un marathon dont on ressort avec des cicatrices. »

L’entrepreneur a un rôle changeant. Lorsqu’il monte sa start-up, il n’est pas encore assez entouré pour se permettre d’esquiver les différentes parties opérationnelles du projet. Plus l’entreprise grandit, plus il acquiert de possibilités de déléguer ces missions à des collaborateurs pleinement compétents. Le rôle de l’entrepreneur a aussi une importante part sociale. Et même si cela apporte du bon, monter une entreprise a toujours un côté sombre… Christian Jorge aborde alors l’échec de sa première start-up, la difficulté de faire face à des personnes tellement impliquées dans le projet qu’elles s’y accrochent coûte que coûte. C’est là qu’intervient le véritable besoin d’une prise de recul et surtout de vision pour l’avenir.

Devenir entrepreneur nécessite également quelques compétences de base dans la gestion d’entreprise, à commencer par le management : cela s’apprend et le talent ne fait pas tout. Alors à notre interrogation “Comment enseigner l’entrepreneuriat”, Christian Jorge répond par la nécessité du coaching, le besoin de concret et de vivacité. Car il faut savoir saisir les opportunités et provoquer sa chance, il est primordial d’être accompagné dans sa démarche, et chemin faisant, de pouvoir rencontrer les bonnes personnes. Les étudiants du Campus Eiffel qui s’en sentent la fibre ont pour cela quelques moyens à disposition, avec les Junior entreprises ou encore les incubateurs…

L’entrepreneur en série et une nouvelle vision de l’entreprise

entrepreneur-1340649_1920

Pourquoi réitérer, qu’est ce qui amène notre entrepreneur à récidiver ? Ce côté n-ième fois est pour lui une volonté de ne pas rester à long terme un membre actif de l’entreprise que l’on crée. Il l’a souligné, s’écarter de l’entreprise que l’on a créée n’est pas toujours possible. Mais ce qui l’a poussé à recommencer, c’est le début amical du projet avant de trouver la bonne voie et donner un véritable sens au projet. Ses dernières itérations l’amènent à rechercher quelque chose de plus personnel.

 « Entreprise : rassembler les humains d’une belle manière afin de créer de la valeur »

Nous en discutions, les jeunes diplômés entrant dans la vie active sont de plus en plus avides d’entreprises en accord avec leurs valeurs. L’entreprise idéale se doit d’être porteuse de sens, d’avoir une volonté qui dépasse le but primaire de profit. Notre invité nous détaille ainsi sa vision des 3P : Profit + Planet + People, qui avec le label B Corp prône la transparence et le respect des normes environnementales et sociétales mondiales. Des valeurs qu’il met aujourd’hui un poing d’honneur à soutenir et à intégrer dans ses projets… 

Christian Jorge, merci encore pour cette intervention auprès des jeunes du campus, ces échanges et conseils qui nous marquent alors même que la plupart d’entre nous s’apprêtent à se lancer dans la vie active. À tous les autres lecteurs, cet événement est à retrouver dans son intégralité sur notre chaîne Youtube… Dans l’attente de notre prochaine conférence n’oubliez pas de rêver, mais surtout, de vous donner les moyens de concrétiser vos rêves !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *